Newsletter 1 - Spécialisez-vous pour devenir une référence !

L'intérêt de recentrer son offre sur une cible suffisamment large.

Cher(e)s ami(e)s entrepreneur(e)s,

Aujourd’hui j’aimerais vous raconter comment Charlotte, naturopathe, a soudainement vu son activité décoller un an après s’être lancée.

Commençons par un peu de contexte.

Mars 2020 : après 11 ans passés en tant que juriste dans une entreprise de cosmétiques, Charlotte se forme pour devenir naturopathe et ouvre son cabinet à Boulogne-Billancourt (92). Bien implantée dans cette ville où elle a pas mal d’amis, elle mise sur le bouche à oreille pour trouver rapidement des clients.

Septembre 2021 : après 18 mois d’activité, Charlotte constate que ce n'est pas si simple. Elle a réalisé un total de 12 000 euros de chiffre d’affaires et après ses charges, elle est très loin de gagner le SMIC. Charlotte le sait : le Covid n’y est pour rien dans ce démarrage laborieux… Les divers confinements l’ont même forcée à basculer certaines consultations sur Zoom, ce qui a plu à ses clients et lui a même permis d’en trouver en province. Un mal pour un bien ! Charlotte se fixe l’objectif d’atteindre 20 000 euros de chiffre d’affaires en 2022, et de retrouver dès 2023 le niveau de vie qu’elle avait dans son précédent job. Elle en est encore loin, elle ne sait pas comment faire, mais elle est décidée à y arriver.

Octobre 2021 : Charlotte a une révélation et décide de changer son approche de communication.

Fin janvier 2022, elle n’en revient pas : elle réalise deux fois plus de consultations que l’année dernière sur la même période. Elle est sur la bonne voie pour atteindre voire même dépasser son objectif…

Que s’est-il passé ?

Deux prises de conscience sont à l’origine de cette accélération :

La première grâce à Gilles, son meilleur ami. Un soir d’octobre où elle ressent le besoin de se confier, elle lui parle en détail de son activité. Certains ont des problèmes de surpoids ou d’anxiété, d’autres ont un mauvais sommeil, certaines patientes souffrent d’endométriose, certains veulent s’arrêter de fumer… Gilles s’étonne que son amie puisse résoudre des problèmes aussi variés. Pour son intolérance alimentaire et ses problèmes de peau, il consulte deux spécialistes différents.

La seconde prise de conscience se produit la semaine suivante lorsque Charlotte reçoit une demande de consultation pour des problèmes de fertilité. C’est la troisième en 6 mois. Elle se souvient de la remarque de son ami, effectue quelques recherches et découvre que 15% des couples rencontrent des problèmes d’infertilité. Charlotte décide alors de refaire entièrement son site internet en recentrant son offre sur cette thématique. Elle intègre un groupe Facebook de couples concernés par ce sujet. La dernière fois qu’elle a tenté de se faire connaître de cette façon, c’était dans le groupe “Santé et bien-être” qui compte 12 000 membres et son message n’avait provoqué aucune réaction. Le groupe “Conseils en fertilité” n’en compte que 800. C’est donc sans vraiment y croire qu’elle publie son message un dimanche soir. Le lundi matin elle n’en croit pas ses yeux : son post a généré 32 likes, 12 messages, dont 5 demandes de RDV

Pour connaître la suite de l’histoire, visionnez notre live ! Dans la prochaine newsletter, vous découvrirez l’histoire de Thibault qui se lance en consultant freelance...

Si vous avez des questions, posez-les-nous dans notre groupe Facebook, qui rassemble des centaines d'entrepreneurs motivés.

Je vous attends nombreux,

Aimery de RiseCamp