Newsletter 6 - Comment passe-t-on de la théorie à l’action ?

Mon amie Anya, professeure de piano, m’a écrit hier au sujet de notre programme pilote : « Comment passe-t-on de la théorie à l’action dans le programme ? ». Excellente question, on n’est pas là pour faire des cours de micro-économie !

Je vais te raconter chère Anya une histoire qui devrait te rassurer.

Il y a quelques semaines, nous avons rencontré Jessica, qui s’est lancée en tant que naturopathe à Paris depuis un peu plus de deux ans. Elle donne aujourd’hui en moyenne cinq consultations par semaine. Elle est dans une situation ambivalente : les signaux sont encourageants puisqu’elle a un flux de clients régulier, mais pour autant cette situation n’est pas tenable dans le temps car ses revenus sont insuffisants pour la faire vivre et cela commence à miner son moral. On s’est alors demandé avec toute l’équipe RiseCamp si on ne pouvait pas l’aider à avoir davantage de clients rapidement.

Voici notre réflexion à ce stade : Jessica a une offre claire et des clients satisfaits. Si vous m’autorisez une métaphore automobilistique, sa petite entreprise est une voiture qui roule, mais dans laquelle il manque un peu d’essence pour prendre de la vitesse et s’insérer sur l’autoroute de la réussite.

Et si la publicité payante sur Google était le carburant qui lui manquait ?

Bien sûr, Jessica n’a jamais envisagé d’en faire pour les raisons suivantes :

  • Elle ne sait pas comment faire.
  • Elle craint que cet argent soit utilisé à mauvais escient.

On lui a proposé de lever ces deux réticences :

  • En lui paramétrant un compte Google Adwords ;
  • En lui offrant une mise de départ pour sa campagne de quelques centaines d’euros ;
  • En pilotant avec elle la campagne pour mesurer précisément le nombre de rendez-vous générés afin de s’assurer que cette opération est rentable.

Ce que l’on veut tester

Techniquement, notre objectif consiste à déterminer le coût d’acquisition d’un client via la publicité Google pour un thérapeute à Paris.

Plus simplement, cela revient à répondre aux deux questions suivantes :

  1. Combien d’euros dépenser sur Google pour obtenir un nouveau client ?
  2. Cette opération est-elle rentable si la consultation rapporte 80€ à Jessica (sachant qu’il y a une probabilité élevée pour qu’il prenne un deuxième rendez-vous) ?

Il restait ensuite à définir plusieurs aspects :

  • Auprès de qui afficher la publicité ?
  • Que dira cette publicité ?
  • Vers quelle page orienter les visiteurs ?
  • Une fois sur la page, comment les inciter à prendre rendez-vous ? L’idée est d’éviter un “taux de rebond” élevé : c’est-à-dire d’éviter les internautes qui cliquent sur la pub (ce que Google facture) mais qui s’en vont sans prendre de rendez-vous...

Voici ce qu’a donné le fruit de nos réflexions :

Jessica était au départ un peu réticente à viser certains clients plutôt que d’autres car elle ne souhaitait pas se spécialiser et se décrivait plus volontiers comme thérapeute holistique. Mais qui trop embrasse, mal étreint, cela vous rappelle peut-être la newsletter sur Charlotte. Concrètement, on lui a expliqué l’importance de choisir un angle quand on communique pour que la cible se sente concernée et pour ne pas jeter cet argent par les fenêtres.

Jessica nous avait indiqué que plusieurs femmes étaient venues la voir pour soulager leur endométriose et qu’elle avait beaucoup apprécié les accompagner sur cette pathologie.

Nous avons donc proposé à Jessica de consacrer une page de son site à l’endométriose et de créer des annonces publicitaires Google qui s’afficheront à l’écran des personnes qui recherchent à soulager l’endométriose avec des méthodes naturelles.

Jessica a tout de suite accepté ! Elle a écrit une super page sur l’endométriose, qu’elle a publiée lundi dernier. Voici ce à quoi ressemble cette page :



En bas de cette page, nous avons ajouté un bouton qui redirige vers sa page de réservation Doctolib.



On lance la publicité demain ! On a hâte de vous partager les premiers résultats.

Pourquoi je vous raconte cette histoire ?

Pour que vous voyez concrètement le type d’actions que l’on va faire avec les 10 participants de notre programme pilote, et vous donner des idées pour votre activité bien sûr !

Résumons ce qu’on a fait avec Jessica :

  • On a identifié une cible qu’elle peut viser efficacement.
  • Elle a créé un contenu qualitatif qu’on a revu ensemble.

On va maintenant tester avec elle une première stratégie d’acquisition de clients !

À très bientôt,

Aimery et toute l’équipe RiseCamp